Actualité

Charpentiers sans frontières à la Grange Dimière à Aclou
du 28 août – 3 septembre 2016

 L’Association Sports Loisirs et Culturelle d’Aclou vous fait part des travaux de restauration en cours cette semaine à la Grange Dimière par le collectif « Charpentiers sans Frontières » – un chantier gigantesque et impressionnant.

 Tous les soirs des conférences (en français et/ou en anglais) ont lieu vers 20h30 sur place.

 Nous vous invitons vendredi soir (02/09/16) à partir de 20h30 au Concert Jazz : Dime Street Band, et/ou samedi soir pour une conférence et échange, sur place. Merci de RESERVER VOS PLACES ASSISES auprès de Bruno et Maddie Le Guennec au 02 32 46 13 15 ou 06 63 82 95 71. 
Le Verre de l’Amitié vous sera offert après le concert.

chssf

Le collectif « Charpentiers sans Frontières », fondé en 2002 en Normandie, réunit des spécialistes et des amoureux de la construction en bois appartenant à plus de quinze pays. Ils se réunissent chaque année en Normandie, ou à l’étranger, pour échanger leur savoir et participer généreusement à un ouvrage collectif, construction neuve ou restauration. Le principe de leur rapport au métier repose sur un travail exclusivement fait à la main. Le matériau bois choisi directement dans la forêt sur pied à proximité immédiate du chantier. L’utilisation des outils manuels permet aux charpentiers un rapport humanisé et sensuel avec le matériau vivant. Des techniques douces mais efficaces autorisent également une qualité de restauration exemplaire sur du patrimoine ancien.
A Aclou, le travail consiste en la reprise soigneuse par greffe (enture, traits de Jupiter) d’une grande partie des bois exposés à l’ouest du pignon en pan de bois. Certaines pièces disparues sont reconstituées complètement en bois de chêne frais abattu à proximité du chantier. Les bois sont équarris à la doloire selon technique du XVe siècle, ou pour les pièces fines, sciées de long sur place.

Comment faire un don ?

La commune d’Aclou, en partenariat avec l’association Les Amis de Saint Rémi et la Fondation du patrimoine, a décidé de lancer une campagne de souscription en faveur de la restauration de l’église Saint Rémi. La souscription s’adresse à tous, particuliers, associations et entreprises. Si vous souhaitez apporter votre aide, deux solutions s’offrent à vous :

– Connectez-vous sur le site Internet de la Fondation du patrimoine :
www.fondation-patrimoine.org… et découvrez la présentation de
l’église. Vous aurez la possibilité de faire un don en ligne depuis notre site
avec votre carte bancaire, par paiement sécurisé.

OU
– Cliquer sur le fichier suivant :  » Comment faire un don ? « .

Expédiez le bon de souscription se trouvant en 2éme page dans le dos du dépliant, accompagné de votre don.
En retour, vous recevrez un reçu fiscal que vous pourrez joindre à votre
déclaration d’impôt. Merci par avance pour votre participation.

comment-faire-un-don

La Fondation du patrimoine

    La Fondation du patrimoine a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel, mobilier, naturel… tous les types de patrimoine de proximité sont éligibles à l’action de la Fondation.

   Aux côtés de l’Etat et des principaux acteurs du secteur, elle aide les propriétaires publics et associatifs à financer leurs projets, permet aux propriétaires privés de défiscaliser tout ou partie de leurs travaux, et mobilise le mécénat d’entreprise.

Un édifice à restaurer…

Aujourd’hui l’église a subi l’usure du temps : et nécessite d’importants travaux :

  • Menuiserie intérieure : bancs et portes, lambourdes en chêne, parquet, panneaux à côté de la chaire
  • Charpente
  • Remise en état des lustres
  • Assainissement autour de l’église
  • Maçonnerie : restauration des façades en partie basse et des murs intérieurs partie basse
  • Restauration de l’installation campanaire

L’Eglise Saint-Rémy

L’église originelle d’Aclou fut construite probablement avant le XIème siècle, comme en témoignent les vestiges d’une porte romane, ornée de losange, actuellement encadrée dans le mur Sud plus moderne (XIIème siècle). Elle est placée sous la protection de Saint Rémi, 16ème évêque de Reims à l’âge de 25 ans.

eglise1

L’édifice se compose d’une courte nef d’origine romane du XIème siècle,
suivie d’un choeur en retrait construit en blocage à la fin du XVIIème siècle, suivi d’une sacristie. La nef a conservé plusieurs éléments romans : la porte au sud pourvue d’un linteau, une archivolte et un tympan curieusement décorés de losanges gravés d’étoiles et des encadrements losangés. La porte occidentale en accolade est du début du XVIème siècle, les fenêtres sont de divers types et d’époques variées. Un porche à colombage du XVIème siècle précède l’édifice à l’Ouest. Un clocher carré en charpente à flèche octogonale s’élève à l’Est de la nef.

Au XVIème siècle, les habitants reconstruisirent le mur sud. La voûte ogivale en bois doit dater de la même époque. Les peintures bleues avec étoiles jaunes et têtes d’anges, les monogrammes de Jésus et de Marie, ainsi que les coeurs percés de trois clous semblent être d’une époque postérieure. dix vitraux éclairent la nef de l’église. Ils ont été restaurés par l’entreprise Jaillette en 2010.

eglise2

eglise3

eglise4